04 juillet 2008

Chronotope

J'ai enfin vu K., comme prévu. C'était... génial. Comme d'habitude, hors-temps, hors-espace; et pourtant tellement imbriqué dans un espace et un temps précis. Une bulle. Après le rituel pot assises toutes les deux à la terrasse d'un café à discuter (-dialoguer-), nous avons marché dans Paris, arpenté les rues, nous sommes arrêtées sur les quais de Seine... Puis l'heure du repas à sonné -pourquoi ne pas prolonger ce bon moment? Nous voilà parties à la recherche d'un restau sympa. Un libanais, un sandwich, un trottoir, quelques gouttes de pluie par intermittence, des voix qui s'accordent, une belle après-midi. Date fixée pour la prochaine revoyure, il est l'heure de prendre mon RER. Je le rate à quelques secondes près, j'attends une heure dans ces couloirs tristes et laids, et sans réseau s'il vous plaît, empêchée par la migraine qui s'installe de me concentrer sur une quelconque ligne de vieux Françoys. Dans le lointain, un regard vague qui devient de plus en plus fixe. Qui me fixe. Certes beau, mais le train arrive...

  Dans le train du retour, les images de la ville m'apaisent et me bercent, toujours Rabelais entre les mains et Rêve d'amour à plein tube dans les oreilles... Elle me fait grandir, elle m'aide à aborder la vie de façon plus équilibrée. Le sait-elle seulement, ou plutôt l'a-t-elle seulement com-pris (au sens fort, étymologique, du mot)? J'ai été interrompue dans mes rêveries lorsque ma poche a vibré, puis mon téléphone s'est mis à sonner sans interruption. Pêle-même: un entretien d'embauche, H. qui se renseigne (accessoirement me renseigne) sur les possibles vacances qu'on passerait, T. qui voudrait qu'on se voit samedi,... Dire OUI. Avancer.

Et toujours ces phrases lapidaires. Moi qui aime le labyrinthique, qui aime Proust et Gracq pour ça... Aller à l'essentiel. Serrons les dents et allons-y, à l'essentiel.

http://youtube.com/watch?v=glzm0O0jZP8

Posté par sixth à 02:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chronotope

Nouveau commentaire